Villa balnéaire Pornichet : architecture villa à Pornichet, Pouliguen, La Baule | Baie de La Baule







Architecture du bord de mer


Des premiers bains de mer, subsitent de maginfiques villas aux allures britanniques, basques, art déco…souvent cachées sous les pins. Aucune ne se ressemble, mais toutes ont un charme fou !






  • Photos

 Architecture du bord de mer Architecture du bord de mer


5 photos

Architecture du bord de mer







Plan

Itineraire
StreetView






Pornichet, La Baule, Le Pouliguen

Nées à la fin du XIXème siècle, ces stations balnéaires de renom se caractérisent par leurs villas à l’architecture unique et originale. Sous les pins, les villas aux styles d’influence mauresque, basque, anglais, Art Déco ou Belle Epoque, rivalisent de fantaisie pour nous séduire. Les prénoms de ces grandes maisons – Pax, Régina… –  nous ramènent à l’intimité des familles à qui elles ont appartenues. Inscrites dans un périmètre sauvegardé, elles restent le témoin d’une époque où les bains de mer et l’arrivée du chemin de fer ont donné naissance aux premières formes du tourisme balnéaire.

La villa balnéaire, un véritable concept

La villa balnéaire est une transposition de la maison bourgeoise auquel le vocabulaire balnéaire a été simplement associé.
La bourgeoisie reprenant à son compte la mode aristocratique de la villégiature, les villas suburbaines des banlieues résidentielles ont gagné les plages avec un côté excentrique.
C’est une habitation familiale avec pour grandes caractéristiques : l’irrégularité et la fantaisie (puisqu’il n’existait pas de règlement édilitaire), asymétrie des volumes et toitures
La population estivale se composait principalement d’aristocrates, de membres de professions libérales, magistrats, d’hommes de lettres provenant de Paris et de Nantes et la vallée de la Loire.

Quel est le style balnéaire à la Belle époque ?

Quand bien même chacune des villas affiche son propre style, elles présentent des points communs :

  • Pour profiter du spectacle de la mer, on multiplie les ouvertures : outre le grand nombre de fenêtres, les  terrasses, vérandas, galeries couvertes, bow-window voire des belvédères se multiplient.
  • Les matériaux sont juxtaposés les uns à côté des autres : moellons de pierre, du verre, de la brique, du bois (aisseliers), de la mosaïque qui concourent à la polychromie de la villa et à son allure fantaisiste.

Entre les stations, des différences s’opérent : les villas de La Baule, se caractérisent par exemple par de nombreuses frises en mosaïque mais aussi en stuc à motifs floraux.

  • Le plan et la distribution bien que différents dans chaque villa répondent toutefois à des besoins spécifiques. La villa balnéaire est la plupart du temps construite sur un soubassement qui regroupait les services en sous-sol : buanderie, cuisine…

Le propriétaire par la suite, y logera pour louer le reste de son habitation durant l’été.

  • Le rez-de-chaussée est réservé à la Réception : petit salon, fumoir, grand salon, salle à manger…
  • Le 1er et le 2nd abritent en général les chambres à coucher des maîtres de maison et de leurs hôtes
  • Les chambres de domestiques étaient quant à elles aménagées dans les combles

 Les maisons ne présentaient aucune disposition technique spécifique pour résister à l’air marin (isolation, orientation) et cela constituera un facteur de leur déclin.
 
Hormis ces grandes caractéristiques, la villa est déclinée sous différents styles architecturaux : chalet, classique, néo oriental, néo gothique, pagode chinoise, style italianisant.
La villa est nichée dans son parc, au cœur de la pinède.  

Quelques villas célèbres :

À Pornichet : la villa Rosalba, l’Orientale construite suivant des plans de tradition indienne, la villa graine au vent présentant un lambrequin, élément caractéristique de l’architecture balnéaire ;

À La Baule : Pax, Régina ;

Au Pouliguen : la villa Mortureux.

 





Plus d’infos Architecture du bord de mer




























































































Share




Nature et grand air

Nature et grand air à la Baie de La Baule

‘;
//initSlider();
});